Bonjour et Bienvenue sur Are You Afraid !
C'est pas votre trcu de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sanjana, la Panthère noire [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 13:04

( Sanjana Kamagi )
()


Mon nom est Sanjana Ne t’imagine pas que je suis comme toi. Je suis meilleure & je suis pire à la fois. Je suis la panthère de ces bois…


Nom : Kamagi
Prénom : Sanjana « douce » en hindou (en effet, mes parents comme tant d’autres avaient une image assez erronée de leur future fille)
Âge apparent: 20 ans
Age Loup : 6 ans
Date & Lieu de naissance : 1985 a Medan
Famille : des parents tout ce qu’il y a de plus normaux,
travailleurs, prudents et tournés vers des valeurs sûres (qu’il faut
comprendre par tradition & argent). Deux petits frères qui sont
leur orgueil mais pas forcément le mien. Et combien de sœurs
assassinées à l’état de bouton de rose, pour l’honneur, la continuité du nom, et tant d’autres raisons déraisonnables qui me rendent mes parents si étrangers…

Groupe : Modificatrice => Panthère noire. Je suis le chef de meute.







  • Voilà ce que je suis



Physique : Voilà le genre de choses qui m’agace profondément.
Qui arrive à se décrire avec une neutralité parfaite ? Certes, il y en
a qui arrivent à être assez modestes pour le faire, mais on reste
toujours soi-même, donc soit trop gentil, soit trop méchant.
Laissez-moi donc être méchante, ça sera plus simple.
Je ressemble à une femme d’origine asiatique, plutôt jeune, une vingtaine d’années mais y en a des millions comme ça. Des longs cheveux noirs, raides comme la vanité, luisants comme la bonté, chiants comme l’humanité. Car non je n’aime pas me coiffer ; la plupart des temps ils sont laissés détachés et volètent, vagabonds capillaires, au gré de leurs envies. Il en est de même de ma façon de m’habiller. J’ai horreur des frous-frous, des paillettes, des fanfreluches. Pourtant ma mère a baigné mon enfance
de Bollywood ; ce qui explique sûrement mon allergie à tout ce qui y renvoie. Les T-shirts simples, les chemisiers unis, les jeans, les
pantalons sans déchirures, je ne me fatigue pas et j’emmerde ce qui voudraient que je le fasse. J’ai de grands yeux en amande, avec de longs cils noirs et des yeux d’un noir profond, la seule chose chez moi dont je suis jalousement fière. Avec mes muscles aussi, haha ! Car oui je suis musclée, messieurs, quoi que votre venin de mâle puisse cracher de mauvais là-dessus. L’arrondi de mes épaules, le dessin de mes bras, l’allure où je dégringole les escaliers ne vous ont-ils pas déjà mis la puce à l’oreille ? Je fais de la danse orientale depuis mes quatre ans, et suite à mes escapades dans les bois je me suis beaucoup animalisée.
Il paraît que j’ai parfois un sourire carnassier. Non, vous croyez ?...
Lorsque je suis panthère, j’arbore la féline constitution qui fait de ces créatures une Muse pour tant d’artistes dans le monde et dans
l’Histoire : souple, puissante, longues pattes de velours, tête
élégamment sculptée et œil perçant. Sauf que je toise plus d’un mètre cinquante au garrot (mesure approximative, je me suis pas amusée avec une échelle et une règle). Ma robe est d’un noir absolu, et mes yeux sont d’un gris argent. Oui, moi aussi j’ai été surprise. Mais il paraît que c’est la tradition : l’âme de la Panthère se reflète dans ses prunelles.

Caractère : Nous pouvons mettre les choses au clair tout de
suite : j’ai très mauvais caractère. Cela ne veut pas dire que je ne
suis pas facile à vivre, car je le suis (à condition de ne pas côtoyer
un autre comme moi). S’il y a une chose chez moi qui saute aux yeux dès la première seconde, c’est ma détermination. Je ne recule devant rien, quitte à m’y perdre au passage, ce qui m’a déjà valu nombre de fractures et d’ennuis regrettables. Certains disent qu’on apprend on se trompant : que non ! Je suis et resterai bornée. Cela fait partie de moi : ne pas me remettre en question, sinon je m’engueulerai avec moi-même en me reprochant mon manque cruel de rationalité. L’œil aiguisé, je repère très vite les défauts et les imperfections de tout et n’importe quoi, que ce soit mon voisin de palier ou le contenu de mon assiette ; et je déteste rater quelque chose. Cela va aussi pour les autres : ils n’ont pas intérêt à se tromper ! Je finis parfois par m’excuser, quand c’est vraiment de ma faute et que l’autre n’en démord pas, mais c’est exceptionnel. On peut dire que je suis très courageuse (non, téméraire, plutôt, c’est pire) et d’une franchise à faire frémir les puissants. Je dis toujours ce que je pense et je pense toujours ce que je dis. Là aussi cause fréquente de désagréments, bien sûr. Et alors ? Le monde est en train d’étouffer sous ses propres mensonges, je ne fais que le désengorger un peu, à ma façon. Je n’ai pas honte de dire que je suis un poil maniaque, perfectionniste et très autoritaire: mais pour ma défense, on peut avancer que cela oblige tout le monde à donner son maximum (au lieu de les laisser stagner comme des larves, bon sang que ça m’énerve) et aussi que mes ordres sont souvent justifiés. Je n’abandonne jamais personne, ma loyauté n’a en effet pas d’exceptions. Personne n’a le droit de me plier à sa volonté, éventuellement je peux accepter qu’on ne se plie pas à la mienne. Susceptible ? Non, pas vraiment, ou plutôt si, ou carrément que si en fait. Je ne le montre généralement pas mais cela se paie, car je n’oublie aucune offense. Car en plus de ça je suis rancunière. Je vous l’avais dit, que j’avais un sale caractère ! Défenseure des faibles ? A mes heures – et encore. Sauver quelqu’un qui a mérité son châtiment n’est pas dans mon programme ; je ne suis pas là pour avoir pitié. Je suis là pour sauvegarder la fragile race des humains.

Aime: J’aime la simplicité. Dans les vêtements, les
bijoux, les paysages ou les gens. Rien n’est plus agréable qu’une
personne douce et sincère qui vous parle sans détour, ou un pendentif d’or en forme de serpent, superbe et modeste. J’adore la nature, je vis pour elle, je me meurs pour elle. Si cela ne tenait qu’à moi je vivrais en forêt : malheureusement cela m’est pour le moment impossible. Aoi, bien sûr, est l’être que j’aime le plus au monde. J’aimerai lui dire ce que je suis, et ce qu’il devrait savoir, mais pour l’instant il me laisse en paix. C’est peut-être pour ça que je l’adule à ce point : il est si simple, si… Humain.

Loisir:[u] Entre la danse, que je pratique seule chez moi, et
mes petite virées en forêt, je ne me permets pas de sport intensif :cela tuerait mon couple et ça c’est hors de question. Je passe presque tout mon temps avec Aoi hors du travail, nous nous promenons, nous sortons au restaurant, nous allons voir des films : un couple tout ce qu’il y a de plus normal. Quand je dois m’éclipser pour une raison qu’il n’a pas le droit de connaître, il me fait confiance. Aoi me fait toujours confiance. Mon clan est la chose la plus importante à mes yeux, aussi je lui procure le plus de temps possible. En effet, ma vie est bien remplie…

[u]Peurs :

Ce que vous n'aimez pas : La ville ! Sans hésitation. Je hais la pollution, elle me détruit les poumons et encombre le sang qui nourrit ce corps dont j’ai tant besoin. Autre raison de discorde entre mes parents et moi : ils sont très fiers de vivre à Medan, que j’y sois arrange leur orgueil, et mon opinion les dérange. Pour eux une belle voiture est un signe de richesse extérieure. Moi je pense que c’est un signe de pauvreté intérieure. Je déteste qu’on me désobéisse, qu’on me contrarie ou pire ! Qu’on porte atteinte à quelqu’un que je me dois de défendre. Là, c’est l’équivalent d’une déclaration de guerre…
Manie, Tic, ou autre signes particuliers : Lors de ma transformation j'ai un œil ROUGE et l'autre BLEU
Lieu d'habitation : centre ville de Medan (appartement, ce qui paraît logique).
Situation Sociale : Classe Moyenne






  • Mon Histoire



Histoire : J'ai eu la chance de naître. C'est vraiment par malchance (ou par chance, selon le point de vue) que je suis venue au monde. Parce que dans mon pays les bébés sont jugés avant même de ressembler à des petits d'homme ; les garçons sont fêtés, adulés, accueillis avec tout l'amour et la fierté d'une famille qui reçoit du Ciel un héritier désiré. Une fille sera immédiatement et illégalement avortée. C'est pour cela que les classes moyennes sont celles qui procèdent le plus et le plus souvent à ce "foetucide". Il n'y a pas de mot en français pour désigner cette notion. Le meurtre systématique des millions de futures filles... Je ne peux que me sentir concernée par ce massacre qui, loin
d'un choix, loin d'une nécessité, n'est que le reflet d'une société
crispée sur ses traditions. Mon peuple finira par se noyer dans ses
propres crimes.
Je suis donc une miraculée. Ma survie n'est due
qu'à la pitié du médecin chargé de l'échographie, qui devait étouffer sous les demandes d'avortement, les pleurs hystériques, la honte violente, la déception aussi qu'il supportait à l'annonce fatidique :"c'est une fille". Il me sauva donc la vie, et quand par la suite mes parents voulurent se venger de son erreur, il quitta tout simplement la ville. Je n'oublierai jamais ce que je lui dois. Surtout qu'à l'accouchement tout était prévu pour l'arrivée d'un garçon. Les gens se pressaient dans la maison, festifs et joyeux, félicitant mes grands-parents et pariant sur les prénoms. Ce fut dans une ambiance explosive que mon père, atterré, rentra chez lui. Un silence de mort accueillit les mêmes trois petits mots. Ceux qui auraient dû signer mon arrêt de mort annonçaient ma victoire, et ma survie. Tous se reprirent et voilèrent leur coeur de fausse joie. Mais l'humiliation qu'il subirent ce jour-là renforça plus que jamais mes parents dans leur stupide vision du monde.
Je grandis bon gré malgré, et on finit par se faire à l'idée. Enfant curieuse, téméraire et casse-cou, je jouais souvent avec les garçons et relevai tous les défis. Ma mère s'inquiétait de mon manque évident de féminité ; elle abandonna l'éducation masculine (due à sa nostalgie ?)
qu'elle m'avait jusque là prodiguée pour faire de moi la parfaite
petite fille. Seulement voilà, je fus tout de suite rebutée. Plaire,
sourire, danser, faire de la musique, s'habiller et se pomponner, cela n'était pas pour moi. J'avais envie de grimper dans les arbres, courir après les animaux, galoper le long des murs et narguer les gringalets qui n'osaient pas me suivre. Ce fut une période difficile où je me pris beaucoup de gifles et où ma mère pleura beaucoup. Fort heureusement pour tout le monde, mon premier frère arriva. Là je vis le fossé, là je sentis la rancoeur naître en moi. Quelle fête ! Quelle joie ! A la façon dont chacun parlait, chantait, adulait ce nouveau-né, je me sentis disparaître. Je n'existais plus. L'héritier était là, celui qui porterait le nom, s'occuperait de ses parents dans leur vieil âge (comme si une fille ne le ferait pas) et transmettrait les valeurs des ancêtres. Le résultat fut que je rejettai très vite et le bébé et ce qu'on voulait faire de moi. Le second garçon arrivant à peine un an et demi après le premier, on me laissa un peu faire ce que je voulais. Je pus respirer. Ce fut à l'âge de 14 ans que ma vie bascula.
Nous étions partis rendre visite à mes grands-parents, dans leur village, loin de la ville. Comme à mon habitude je m'étais discrètement évadée ; et je me promenais au hasard dans les bois. Rien ne me laissait imaginer que ma vision du monde allait être bouleversée... Paro, ma cousine, m'avait rejointe. Elle voulait me montrer les beaux bijoux que sa mère lui avait offerts. Je l'envoyai balader ; cela ne lui plut pas. Elle insista, je commençai à m'énerver, elle menaça d'en référer aux parents. Nous avons fini par nous battre ; bien plus costaude et plus expérimentée des bagarres, je la battis à plate couture. Charmante avec un oeil au beurre noire et un genou gonflé, ma cousine repartit en pleurant. Je l'ignorai avec condescendance. Elle l'avait cherché, voilà tout. Je jouais avec une feuille sur un petit ruisseau lorsqu'on me souleva de terre. Je n'eus pas le loisir de voir qui m'élevait à un mètre du sol : une baffe monumentale m'incendia la joue. La douleur me fit monter les larmes aux yeux, avec une virulence qui me brouilla le cerveau. Mon père vociféra dans mes oreilles en hindi, je n'entendais rien, sauf le sifflement de mes oreilles. Il me lâcha, je retombai sur le sol, quelque chose me
déchira l'abdomen. Avant que j'aie commencé à cracher du sang, il était déjà reparti. J'avais soi-disant fait honte à ma famille, j'étais priée de ne pas revenir avant d'être calmée.
Il ne pouvait pas savoir à quel point il avait raison. Un picotement effroyable, inhumain, désagréable me parcourut la peau ; cela me démangeait, me démangeait de l'intérieur, je ne pouvais pas la faire partir, et toutes ces petites dents qui me rongeaient, et le sang
qui coulait, et mes larmes. L'impression grandissait avec ma colère, ma frustration ; révoltée je sentis une boule grandir dans ma gorge, jusqu'à presque m'étouffer. Le feu qui me dévorait le ventre et la tête n'était plus seulement dû à la douleur ; quelque chose m'oppressait, réveillé par la souffrance et le ressentiment, et ne demandait qu'à sortir.
Ce fut ma première transformation. Une douleur horrible, comme si ma peau tombait en lambeaux sous des griffes diaboliques, et le silence. Après le silence, la faim, la peur. Je restai panthère durant une nuit entière. Une nuit d'errance et de désarroi. Perdue dans la jungle je rugissais à la lune. Personne pour me répondre. J'étais seule, je ne pouvais compter que sur moi : cela me servit de leçon. Ma grand-mère poussa un cri d'orfraie lorsque, à l'aube, je débarquai à la maison. Nue, sale, le visage et les membres secoués de spasmes, les cheveux en piteux état. A peine eus-je le temps de voir leurs regards horrifiés que je m'effondrai, inconsciente. Plus tard, j'appris que mes parents furent renvoyés sans explications à Medan tandis que mon aïeule prendrait soin de moi. A mon réveil, je souffrais atrocement ; elle m'aida et me soutint. Je n'avais jamais été très proche d'elle, mais en l'écoutant me raconter ce qui allait devenir un peu mon histoire, je compris. Ainsi je découvris que j'étais une modificatrice, c'est-à-dire une créature qui avait la capacité de se transformer en animal. Dans cette région du monde, on ne connaissait
qu'un seul type, les Panthères noires. Elle me parla d'une vitesse
surhumaine, d'une force dévastatrice, de pulsions incontrôlables, d'une bestialité effrayante. Je buvais ses paroles, silencieuse et
passionnée. Elle me caressait les cheveux en me disant que j'étais une personne de grande importance, sans doute la plus importante de la famille : la première a avoir muté, la chef de meute. Chef de quoi ? De meute, voyons. D'autres comme moi deviendraient animaux, suite à une violente émotion négative ou grâce au temps, et ils viendraient me rejoindre. Ensemble nous protègerions les humains. Des vampires.
Vampires...
Nous passâmes trois jours à discuter, à échanger ; je subis de longues heures de souffrance, seule dans mon lit. Lorsque je retournai chez moi, je n'étais plus la même : une détermination, une force nouvelle m'habitaient. Mon père, sans doute pour se faire pardonner, me proposa un petit boulot dans son entreprise. J'acceptai. Mais ne l'excusai pas.
Ce fut deux ans plus tard que je pus partir de chez moi, où j'étais
devenue une étrangère, un coup de vent.
Kenji m'accueillit chez lui avec beaucoup de naturel. Mon amour pour lui ne me fit pas oublier mes panthères. Car, chacune leur tour, elles mutèrent. Et chaque fois une voix nouvelle, effrayée et perdue, venait chuchoter dans ma tête. Et toujours je répondais : tu n'es pas toute seule, je suis là. Mon nom est Sanjana.Quel est le tien ?
Aya, Surie et Jaya savent ce qu'elles me doivent.
Quoi qu'elles pensent de mon autorité, elle est inscrite dans leurs
gènes : ma grand-mère m'a raconté que je suis la descendante directe de notre créatrice, Lyn Juan. Cela m'a encore plus déterminée. Il nous faut poursuivre la mission qui nous a été confiée...
Les années ont passé, et avec elle les hésitations du début. Désormais le problème qui se pose a un nom : hybrides. Par mes pairs j'ai pris connaissance et des immortels buveurs de sang, et de leurs étranges petits mutants. Doit-on les tuer avec leur créateur ? Doit-on ne tuer que lui ? Peuvent-ils se reproduire, ce
qu'un hybride normal ne peut faire ? Car s'ils le peuvent, qui nous dit qu'ils ne remplaceront pas la race des hommes ?... S'il le faut, le sang coulera. J'attends juste de trouver celui qui, à coup sûr, sera tué. Theodor.








  • Hors-Jeu :



Avatar : Lucy Liu
Age réel : 15 ans
Comment avez vous connu ce forum ?
Des questions ? Non
Le Design ? WOUA
Votre vrai prénom :


Dernière édition par Sanjana Kamagi le Mar 29 Déc - 20:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn E. McAlister
Hybride - Ni Vampire Ni Loup... Bordel assuré


Nombre de messages : 103
Localisation : Somewhere... Beyond the sea. ♪

This is my story
That's what I am: Hybride ( Mi-vampire, mi-loup-garou )

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 16:40

Bienvenue ! =D
Mais qu'est-ce que c'est ça ? Une panthère-garou ? xD Ca existe ces machins ? =D

Et qu'est-ce que t'as contre les hybrides hein ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 18:10

Merci =)

Non je suis juste une panthère ^^

Et oui je n'aime pas les hybride ainsi de les vampires è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn E. McAlister
Hybride - Ni Vampire Ni Loup... Bordel assuré


Nombre de messages : 103
Localisation : Somewhere... Beyond the sea. ♪

This is my story
That's what I am: Hybride ( Mi-vampire, mi-loup-garou )

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 18:35

On va pas s'entendre alors, je suis hybride vampire / loup-garou. T.T

Oui oui je sais j'arrête le flood. x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 18:37

Hum alors si ta un côté loup, on pourra peut être s'entendre.
Mais une chose!! Tu tue les humains? Si oui alors non, on ne s'entendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Volturi
Clan Vampirique Royal [ Volturi ]


Nombre de messages : 16

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 19:51

Benvenuto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 19:56

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Volturi
Clan Vampirique Royal [ Volturi ]


Nombre de messages : 16

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 20:02

De rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 18

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 22:25

Bienvenue a toi Sanjana la redoutable panthère noir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady DeValleria
Nomade du Monde


Nombre de messages : 13
Localisation : Dans la villa de ma mère

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 22:26

Bienvenue ^^

_________________________________________
L'éternité je ne les pas voulue, on me la donner de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 22:27

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leah Clearwater
Modérateur & Louveteau


Nombre de messages : 324
Localisation : La Push

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 22:57

Bon, pour moi ta fiche est bonne. Attends la validation d'un admin ^^

Et bienvenue parmi nous !

_________________________________________


Suis-je moins agaçante que Paul, maintenant ?
Bizarrement oui.
Ah ! Quelle promotion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mar 29 Déc - 22:58

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn E. McAlister
Hybride - Ni Vampire Ni Loup... Bordel assuré


Nombre de messages : 103
Localisation : Somewhere... Beyond the sea. ♪

This is my story
That's what I am: Hybride ( Mi-vampire, mi-loup-garou )

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mer 30 Déc - 1:45

Point du tout, je suis végétarienne. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mer 30 Déc - 12:20

Super cool alors =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin & Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 1443
Localisation : Forks

This is my story
That's what I am: Stupid Shiny Volvo Owner
MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mer 30 Déc - 14:06

Bonjour et bienvenue sur le forum !

Trés belle fiche, elle est donc validée.

Bon RP, et n'hésite pas à t'inclure rapidement

_________________________________________
.
Goodbyes are meant for lonely
people standing in the rain,
And no matter where I go
it's always pouring all the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://are-u-afraid.twilightlegend.net
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mer 30 Déc - 14:10

Merci cher Edward ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmé Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 119

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Mer 30 Déc - 21:41

Bienvenue ^-^

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 11:51

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 18

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 12:15

Bienvenue Miss panthère noir. Je serais ravie de vous inviter a diner ce soir chez moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 13

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 12:24

Bienvenue très chère Sanjana. Méfie toi au regard du démon Vlad

_________________________________________
"Je vous condamne à vivre pour toujours"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjana Kamagi
Modificateurs


Nombre de messages : 24

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 12:26

Merci Vlad, mais, voie tu, je ne dîne pas avec des vampire dans ton genre.

Merci Jade ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 13

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 12:35

De rien ^^

_________________________________________
"Je vous condamne à vivre pour toujours"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Emily Larsen
Hybride - Ni humain Ni vampire... C'est juste explosif !


Nombre de messages : 91
Localisation : Dans une petite cabane situer dans la forêt loin des humains

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Jeu 31 Déc - 13:00

Woua tes trop belle twa ^^

BIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sanjana, la Panthère noire [terminée]   Aujourd'hui à 5:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Sanjana, la Panthère noire [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue sur ll Are You Afraid ? ll :: 
PRESENTATIONS - Tell me Who You Are
 :: Les Validés :: Les Hybrides
-