Bonjour et Bienvenue sur Are You Afraid !
C'est pas votre trcu de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vlad Dracul dit Dracula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlad Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 18

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Vlad Dracul dit Dracula   Sam 5 Déc - 18:54


( Vlad Dracul )

( )




Nom et Prénom : Notre vampire se nomme Vlad Dracul, où plus communément Dracula. Voilà un nom qui anime en chaque enfant humain une étincelle de peur. Le seul nom de vampire qui parvint à se percer un cocon noir au cœur des histoires humaines...
Vlad s’amusait parfois à feuilleter des livres de contes et à se découvrir peint, dessiné, esquissé sous toutes les formes et avec tous les physiques qui soient, pourvu qu'il y ait plein de sang autour de lui - on n'aurait pu choisir image plus fausse pour le représenter, lui si prompt à paraître propre et élégant. Parfois on le voyait dans un tombeau, endormi dans un cercueil, d'autres fois en train de s’abreuver du sang d’une charmante victime, canines découvertes et proéminentes. Les humains n’étaient que de sombres idiots qui se faisaient peur tout seuls avec des histoires à dormir debout. D’où pouvaient venir ces suppositions que les vampires se transformaient en chauve souris ou prenaient feu au soleil ? Des tissus d’ânerie, tout ça !
Surnom : Aucun
Age en Apparence : 23 ans
Age Vampirique : Le vampire est fossilisé dans ses 23 ans depuis 577 longues années…
Où êtes-vous né :
Famille: Toute personne est née, bien évidemment, d’un père et d’une mère, et même si certains pourraient penser que Dracula n’est autre que le fils du Diable – ce qui, entre nous, est totalement faux -, je peux vous assurer qu’il a bien des parents. Des parents morts il y a bien longtemps, néanmoins. Son géniteur n’était autre que prince de Valachie de 1432 à 1446, mort à la guerre qui opposa son pays à la Turquie, et sa mère est morte en le mettant au monde. Il fut enfant unique. Vlad n’a jamais été marié, mais il a connu un seul grand amour, disparu. Il a eu trois enfants illégitimes, cependant, mais ne les a jamais considérés comme tel et les a toujours ignoré. Que sont-ils devenus, seul Dieu le sait.

Statut : Vlad Dracul n’est autre qu’un vampire.
Où Habitez-vous : Oh, le vampire ne possède pas d’habitation fixe. Certes, il possède divers manoirs de ci de là dans le monde, car il aime lorsqu'il voyage retrouver un endroit familier où il se sent chez lui (le sanguinaire vampire cache la bonne ménagère, comme on dit <3 Enfin nan, on dit pas, mais bref on a compris). Il voyage énormément, se plait à changer de décor pour varier sa nourriture. Il à un faible pour les jeunes Françaises et évite les Amazoniens, qu’il trouve trop sec. Mais le décor qu’il apprécie le plus est sans doute l’Amérique. Ah, bonne vieille Amérique.
Votre situation sociale : Le petit vampire qu’il est à eu près de 577 ans pour s’enrichir, et il est à ce jour sûrement bien plus que multimilliardaire. Son argent est entreposé dans divers coffres ça et là dans le monde.





* I/ POUVOIRS & APTITUDES



Décrivez vos pouvoirs et aptitudes particulières : Humain, Dracula donnait des ordres et était habitué à ce qu'on lui obéisse. Vampire, cette particularité s'est mutée en don assez particulier : il peut contraindre une personne à faire tout ce qu'il désire, que ce soit enlever une chaussette ou changer d'avis sur un sujet donné. Il y a cependant un prix à payer pour user de ce don : oublier les 10 (parfois plus) dernières minutes écoulées (humain, il était parfois sujet à de petites pertes de mémoire sans grande importance, cela s'est développé de cette manière). Embêtant, vous me direz. Parfois, donc, il ne se souvient même pas pourquoi il a fait usage de son pouvoir. Cela l'amuse de l'utiliser lorsqu'il s'ennuie. Simplement pour apprécier le vide qui s'installe alors dans son esprit, signe d'oubli de l'instant précédent.





* II/ DESCRIPTION PHYSIQUE



Physique : Comment pourrions-nous décrire Dracula sans mentir ? Aucun mot n’est assez fort pour expliquer à quel point cet être est splendide. Loin de l’ignorer, le vampire aime jouer avec son apparence. Des cheveux châtains aux reflets miels, une peau blanche et dure comme le marbre, le regard pourpre, Vlad est un vampire empreint d’un indéniable charme. Il s’amuse particulièrement des manières des jeunes humaines lorsqu’elles le croisent. D’abord surprises par son étrange regard d’une couleur, somme toute, peu commune, autant aux hommes qu’aux vampires, elles tombent par la suite si facilement ente les griffes du prédateur qu’il n’a aucunement besoin de jouer de sa force pour chasser. Sa seule apparence suffit. Sa seule présence fascine et envoûte. Classe, élégant et raffiné, Vlad connaît les bonnes manières humaines et parvient à vivre parmi eux sans la moindre difficulté. C’est comme s’il vivait dans un supermarché. Il n’a qu’à tendre le bras pour se nourrir. Sans son indéniable et caractéristique sourire en coin aux apparences sucrées, le vampire émanerait une aura bienveillante. Ce seul petit plissement de lèvre suffit à le faire passer du côté des êtres sournois. Un sourire presque pervers. Et pourtant si envoûtant. Qui en a avalé plus d’une.

Signe(s) particulier(s) : Vlad na pas de signe particulier.





* III/ PSYCHOLOGIE




Caractère : Vlad, au long de son interminable existence, s’est façonné un caractère que nous pourrions qualifier de béton. Du temps de sa jeunesse humaine, il était bien entendu connu pour sa brutalité et son gout à répandre le sang. On raconterait même qu’il sauçait son pain avec le sang de ses victimes, en n'étant encore qu’un pauvre humain ! Voyez comme le destin fait bien les choses. Son état de vampire devait être écrit. Cependant, il a eu le temps de mûrir, et la mort de la seule femme qu’il eu jamais aimé l’a profondément transformé. Son absolue impassibilité n’a d’égal que son absolue confiance en lui. Il affiche la plupart du temps une profonde arrogance et vous aurez toujours l’impression qu’il éprouve à votre égard un profond mépris. Il s’est toujours considéré comme supérieur aux autres, et sa condescendance est sans limite. Heureusement que son inflexibilité en matière d’honnêteté et d’ordre est là pour rehausser un peu le personnage. S’il croise un petit chapardeur en train d’embêter une vieille dame, pour vous donner un exemple, il n’hésitera pas à en faire son dîner. Du chapardeur, pas de la vieille dame, s’entend (et puis de toute façon, il n’aurait jamais gouté ne serait-ce qu’une seule petite goutte du sang de la vieille, il trouve ça singulièrement insipide et sans saveur). Il est d’un tempérament calme, à l’exact opposé de ce qu’il a pu être dans le passé. Il n’en est pas pour autant moins vicieux. Voire plus. Il lui arrive parfois de réagir comme un enfant, et il pourra tout plaquer pour aller s’amuser. Vous découvrirez que sa façon de s’amuser n’est pas exactement celle à laquelle vous penseriez en premier… car généralement, l’objet de son amusement se trouve être une jolie petite humaine bien alléchante avec qui il jouera quelques heures, voire quelques jours, en se délectant du voire le rouge monter à ses joues lorsqu’il pose les yeux sur elle, ou lorsqu’il effleure de sa main glacée sa joue, son cou, son bras ; ou s’amusant à mettre la vie de l’humaine en l’air en l’espace de quelques heures en l’amadouant avec de belles paroles, provoquant ainsi non seulement le désordre chez la jeune femme mais également chez son entourage ; et bien d’autres petits tours aussi amusants et perfides… puis il finira, faute de plus de divertissements, par lui aspirer le sang jusqu’à la dernière goutte. Avec une profonde complaisance. Voyez, Vlad Dracul n’est pas un vampire comme les autres. Solitaire et évitant la compagnie de ses semblables, il préfère se divertir avec des humaines toutes plus idiotes les unes que les autres. Il vit entouré de ces êtres de sang chaud sans le moindre problème. Au contraire. Il déteste perdre, et s’il s’avère qu’au cours d’un combat il se fasse battre, il pourrait réagir d’une manière très peu loyale. Il a ainsi massacré pas mal de vampires en leur faisant un coup bas à la suite d’une défaite. Que voulez-vous, notre petit Vlad reste quoi qu’il arrive un enfant qui aurait trop vite grandi, et sous ses airs calmes et suffisants se cache un véritable tempérament. Egoïste et jaloux, perfide et mesquin, capable du pire comme du meilleur.


Passions : Voyager dans tout le monde.

Aime: Oh. Ce qu’aime Dracula ? Ne me dites pas que vous n’en avez pas une petite idée. Oh, si, faites un effort ! Oui, vous le tenez ! Oui ! Exact. Vlad aime le sang. Le sang humain, s’entend. Se nourrir de sang animal, quelle idée ! Il trouvait stupide les vampires dits « végétariens ». Ils allaient vivre l’éternité et ils se privaient du met le plus délicieux au monde ! C’était impensable pour Vlad. Et puis les humains étaient destinés à mourir, de toute façon. Se nourrir de leur sang ne faisait qu’accélérer le processus de leur mort, alors qu’importe ! Autre chose qu’il aime, peut-être ? Eh bien, hum, peindre. Bien sur. S’il n’aimait pas ça il n’en ferait pas un loisir. Voyons.

Craintes et peurs : Vlad na peur de rien enfin c’est se qu’il dit.


Ce que vous n'aimez pas : Voilà une question qui mérite son attention. Eh bien, pour commencer par une banalité chez les vampires, Vlad n’aime pas les Protecteurs, ces semi-loups animés d’une folle envie de sauver le monde. Des pauvres humains prétentieux que Dieu – ou quelque autre entité - avait doté de pouvoir extraordinaires, qui leur étaient monté à la tête bien vite. Donnez donc le pouvoir à un homme, vous verrez ce qu’il en fait. (Vlad est un exemple, durant son humanité, lui qui, au pouvoir, ne s’est pas gpené pour massacrer nombre d’individu pour le simple plaisir de les voir souffrir. Mais surtout, ne lui faites pas cette remarque, il risquerait de mal le prendre. Il se trouvait si pitoyable, humain !) Ensuite, disons que Vlad n’aime pas perdre. Il me semble l’avoir déjà dit. J’écris trop, ah. C’est ça le problème lorsqu’on parle d’un sujet intéressant, du genre mon fabuleux personnage. *se bâillonne*. Ou en étais-je ? Oui, perdre. Il n’aime pas. C’est cela. Vous voulez autre chose ? Eh bien, quelle bande de curieux ! Le vampire n’aime pas non-plus le sang animal, qu’il trouve bien fade… et puis les animaux ne procurent aucun plaisir à leur capture. Ils sont si simples d’esprit. Ils se contentent de courir, et Dieu sait que Vlad ne supporte pas qu’on tente de lui échapper. Il faut que la proie soit comme une jeune fille en fleur, passionnée de romans d’amour à l’eau de rose et persuadée que Vlad est leur prince charmant tombé du ciel. Ah, ah. Comme c’est amusant, ensuite, de les manger, ces pauvres filles.




* IV/ VOTRE HISTOIRE




Voir poste suivant ^^







* V/ HORS JEU




Votre avatar : Leonardo Dicaprio

Age Réel : 13 ans

Comment avez vous connu ce forum ?

Des Questions particulières ? Non

Le Design ? Génial

Votre vrai prénom : Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vlad Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 18

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Sam 5 Déc - 19:03

Mon histoire regroupé si possible: [oula, 'me suis un peu trop laissée emporter... héhèm, désolée, je sais que la quantité ne fait pas la qualité ^^"]

Ah, l’histoire de Dracula. La grande histoire. Vous l’avez sans doute tous
entendue quelque part. Ce grand prince qui sema la terreur autour de
lui, régnant sur un territoire désolé et dont la terre était rouge tellement le sang coulait... Il lui fut enseigné dans sa jeunesse tous les rudiments de la guerre, et le petit homme trouva bien vite du plaisir à écouter des cris de souffrance. Il fit de la violence et du sang une véritable politique. Il vainquit la Turquie à plusieurs reprises, mais bien sur, tout à une fin. Oh, ce n’est pas encore le moment de vous la conter, vous verrez plus tard. Tout à une fin, certes, mais tout à un début. Et commencer par la fin n’est
généralement pas conseillé. Je disais donc que, durant son enfance, il avait reçu un enseignement particulier qui influença et modela fortement son esprit. Il fit ses classes comme apprenti chevalier, et reçu également un apprentissage en sciences politiques dont les principes de base étaient d'inspiration plutôt machiavélique. Enfoncer un pieu dans le crâne d’une pauvre servante, par exemple, le faisait beaucoup rire, entre autre chose. Pauvre homme…
Heureusement qu’une femme vint bouleverser sa vie.




556 ans plus tôt, Vlad à 22 ans, il règne déjà sur la Valachie. Il est dans la salle à manger du château.


- Qu’on apporte le dîner !

Les serviteurs s’animèrent et se hâtèrent vers la cuisine. Vlad Dracul,
prince depuis peu, détestait patienter, le pauvre homme. Et il avait
déjà tué assez d’innocents pour qu’on le prenne au sérieux.

- Maitre, voici, fit un servant de retour après quelques minutes d’attente.

Vlad ne lui adressa pas un seul regard et se contenta de se saisir d’une
cuisse de poulet avec les doigts, puis il en arracha la peau et
mastiqua en silence.

Il est assis au bout d’une longue table vide bordée de chaises richement ornées. Vlad aime autant la solitude (un trait qui lui restera) que la gloire. De temps en temps il organise des festins, en dehors il déjeune seul.

Un bruit de verre cassé se fait entendre dans le dos du prince. Il y a de l’agitation. Vlad n’esquisse pas un seul mouvement et continue d’arracher à coups de dent la chair de son poulet. Le bruit dans son dos s’amplifie et des
cris s’ajoutent à la cohue. Vlad pose l’os de poulet dans son assiette,
s’essuie les doigts sur une serviette et se lève en faisant racler sa
chaise. Il reste debout mais ne se retourne pas, il ne s’est levé que
pour signifier qu’il était dérangé.

- Quel est donc tout ce raffut ? tempête-t-il, tandis que les cris et les bruits de lutte se font de plus en plus proches.

Un servant accoure à son côté, s’incline bien bas, se relève mais reste légèrement courbé. Il informe le prince :

-C’est une pauvre femme, elle dit qu’elle à besoin de vous voir mais ne
veut nous dire pourquoi, mon prince, elle ne veut pas se calmer, elle…

Vlad tourne la tête vers son serviteur qui baisse aussitôt les yeux au sol
et se tait. Il tremble. Dracula sourit. Il jouit pleinement de sa
réputation de tueur sanguinaire et respecté.

- Tuez-là, elle m’importune durant mon dîner.

Il se détourne du serviteur et se rassoit. La femme dans le couloir a
vraisemblablement entendu son verdict et hurle à s’en décrocher la
mâchoire. Vlad pose ses coudes sur la table et se masse les tempes en
fermant les yeux.

- Faites-là taire et vite, ordonne-t-il d’une voix sèche.

Il y encore plus de bruit dans son dos, les gardes se sont saisis de la femme. Ils s’apprêtent à l’égorger.

- Oh, non, attendez.

Tout le monde se fige et le silence se fait. Vlad à un petit rire. Cette
situation l’amuse, une situation où on peut véritablement voir la
puissance de sa personne. Et il n’a que quelques mois de règne derrière
lui…
Vlad relève la tête et ouvre les yeux, un doigt levé. Un mince sourire étire ses lèvres.

- Laissez-là moi. Je voudrais m’amuser un peu, ce soir.

La femme ne dit rien, ne crie pas, on l’a simplement entendue avoir un
hoquet. Sans doute cette perspective est-elle encore pire que la mort
instantanée qui lui était promise. On savait à l’époque comment Vlad
Dracul s’amusait avec les femmes… (un penchant qui, une fois vampire, a
quelque peu évolué, il se contente à présent des les égorger pour en
boire le sang…). Mais quelle idée aussi de venir quémander Dracula !

- Menez-la dans ma chambre, ordonne-t-il.

Puis il reprend son repas. Accompagné des cris de la femme qui ont recommencés.

- Et faites-là taire, nom de Dieu.





Quelques heures plus tard.
Vlad pénètre dans sa chambre et ferme la porte derrière lui. La femme qu’il a demandée est sur son lit, roulée en boule, et tremble. Deux gardes sont postés de chaque côté. Vlad désigne la porte d’un revers de la main et ils disposent. La femme tremble encore plus et Vlad sourit.

Il marche vers elle en prenant son temps, s’amusant à la voir se
recroqueviller dans le fond du grand lit à baldaquin. Si elle est
tendue, elle aura mal. Si elle se détendait, tout irait plus vite et
tout serait moins douloureux. Vlad aimerait qu’un jour les femmes
prennent du plaisir au lieu de pleurer. Histoire de changer.
Il arrive à hauteur du lit et s’arrête.

- Regardez-moi, ordonne-t-il à la femme dont la tête est cachée sous ses bras.

Elle n’obéit pas.

- Dépêchez-vous.

Elle obéit lentement. Vlad sourit. Elle a de grands yeux d’un violet profond, auréolés de cils épais et noirs. Vlad est surpris par ces étranges iris, et d'autant plus fasciné. Il ne voit que cela sur son visage d’un blanc de nacre aux fines lèvres roses. Il se penche en avant et lui saisit le menton. Il lui lève un peu plus le visage et sourit.

- Vous avez de très jolis yeux… fait-il à mi-voix, fasciné.

Un miroitement éclaire les iris de la jeune femme, âgée à vue d'œil de 25
ans. Vlad est trop fasciné pour se dire que ces yeux sont trop étranges
pour être humains. Il la lâche et se redresse.

- Approchez-vous, fait-il d’un signe de main vers lui. Allez, approchez.

Elle ne bouge pas.

- Dépêchez-vous, ordonne-t-il à nouveau d’une voix dure qui contraste avec son ton doux employé précédemment.

Elle obéit et se traine sur le lit. Elle ne le quitte plus du regard. Vlad
lui caresse la joue. Dans un coin de son esprit, il est stupéfait de
voir que cette jeune fille lui obéit si bien, alors qu’elle sait ce
qu’il va lui faire. C'est comme si c'était elle qui menait la danse, et
non lui. Ses précédentes victimes n’étaient pas si dociles. Il apprécie
cette jeune femme de plus en plus...

- Pourquoi ?

Vlad fait un pas en arrière et écarquille les yeux. La jeune fille possède
une voix éclatante et mélodieuse, et ce simple mot à fait chaviré le
grand prince dur et sanguinaire. Lorsqu’elle avait crié, sa voix était
éraillée et désagréable, or à présent Vlad n’eut qu’un seul désir,
qu’elle parle à nouveau. Il s’approcha d’elle, plus près, ne quittant pas ses yeux.

- Pourquoi quoi ? demande-t-il, doux, bien qu’il se doute ce qu’elle entendait par là, mais désirant simplement qu’elle parle à nouveau.

Elle le regarde presque avec pitié, et Vlad la gifle soudain. La jeune femme
vacille sur le coup et s’effondre sur le lit. Vlad ne voit plus ses
yeux derrière le rideau de cheveux qui lui est tombé sur le visage. Il
se penche vers elle et la retourne sur le dos, effleurant ses joues de
ses doigts pour écarter les cheveux de son visage.

- Vous êtes mauvais. J’aurais voulu que vous ne le soyez pas,
fait-elle d’une voix plate et harmonieuse, presque en suppliant, mais
ce fut pire que si elle l’avait dit avec hargne de sa voix éraillée.

Vlad la contempla un moment puis monta sur le lit, plaçant ses cuisses de chaque coté du corps mince de la jeune femme.

- Et vous, vous êtes sotte.

Il fit glisser ses doigts le long de son corps et agrippa le tissu de sa
robe. Il le fit glisser puis le déchira, désireux d’aller plus vite. Il
caressa la douceur de sa peau mais ne parvint pas à sourire, comme si
ce qu’il s’apprêtait à faire le dégoutait plus que ne lui procurait de
désir. Il gifla à nouveau la jeune femme.

- Criez.

Elle se mordit la lèvre inférieure et ses fantastiques iris étincelèrent.
Vlad la gifla à nouveau. Puis encore. Elle ne cria pas. Vlad hurla de
rage.

- Pourquoi ne voulez-vous pas céder ?!

Elle ne répondit pas et il lui releva la tête par les cheveux, l’approchant
de son visage. Elle se jeta soudain sur lui et de ses mains agrippa le
visage de Vlad, déposant avec une passion enragée un baiser sur ses
lèvres. Ce fut lui qui se retrouva allongé sur le dos, trop surpris
pour réagir, se laissant emporter par cette jeune femme sûrement folle
à lier. Il eut envie de rire mais elle l’étouffait presque, et lui il
était trop bouleversé pour calmer l’ardeur de ses lèvres. Tout son
corps s’enflammait, dans ses veines ne coulait plus du sang mais de la
lave en fusion, sa poitrine paraissait sur le point d’exploser, tandis
qu’il se laissait emporter par une passion ardente. Il sentait la
froideur des mains, la peau douce et glaciale de la jeune femme sur son
corps. Les lèvres de celle-ci quitta ses lèvres et explora son visage,
descendait le long de sa mâchoire puis dans le cou. Le feu qui brulait
dans les veines du prince devient brasier, et une douleur fulgurante
explosa là où la jeune femme avait posé ses lèvres froides comme le
marbre. Il ne cria pas cependant. Son corps s'enflammait, s'embrasait,
mais il ne sentait pas la douleur. La douleur été située dans sa
poitrine, et c'était son cœur qui se consumait, tandis que le poison
s'insinuait dans ses veines et que son souffle le quittait.
L'immortalité l'accueillit à bras ouverts. Sa transformation ne dura qu'une nuit. Le lendemain il s'éveilla seul, dans son lit. Il ouvrit brusquement des
yeux devenus violets, si semblables à ceux de la femme, et se redressa,
cherchant du regard la belle de la nuit passée. Elle avait disparue. Il
avait l'impression que ses sens étaient décuplés, sa perception du
monde totalement bousculée. Il distinguait des couleurs inconnues, il
entendait des bruits lointains. Il se dit que la femme l'avait
empoisonné avec quelque substance. Le visage de la femme s'imposa à lui
et le feu embrasa son coeur. Il se leva alors en courant presque, se
rua dans le couloir perpendiculaire à sa chambre et bouscula les
gardes.

- Ou est-elle ?! hurla-t-il à leur intention. OU EST-ELLE ?!

La gorge de Vlad s'enflamma, à l'instar de son coeur. Il regarda les
gardes, les yeux exorbités. Eux paraissaient surpris. Vlad ne comprit
pas d'où lui venait le désir, soudain, de s'abreuver du sang de ces
gardes pourtant si bien élevés. Il se jeta sur eux sans réfléchir et
les vida de leur liquide vital.

Son attention ensuite se reporta sur la femme de la nuit passée. Il regarda ses mains, blanches et froides désormais, et craint de comprendre. Il retourna dans sa chambre et jeta un coup d'oeil au lit. Puis dans le couloir, la où les gardes gisaient, vidés de leur sang.
Il porta alors sa main à sa poitrine et ne sentit rien. Le vide.
Il était devenu vampire.
Et elle ? Où était-elle ?
La seule femme qui parvint, d’un seul regard, à envouter ce prince si dur,
si orgueilleux, si dévastateur. La seule femme qui avait pris le dessus
sur lui, dans tous les sens du terme. La seule femme qu’il eut aimée,
avait disparu comme elle était apparue. La seule femme qui l'eut
envouté était un vampire. Et cela n’avait duré qu’un bref instant. Trop
bref instant. Il ne connaissait même pas son nom.

« Vous êtes mauvais. J’aurais voulu que vous ne le soyez pas. »

Ces mots résonnèrent dans l’esprit de Dracula alors qu’il fouillait le
château et hurlait des ordres pour qu’on la retrouve. Il n’en fut rien.
Il retourna le pays entier. Rien. Il finit par abandonner.
Il combattait sa soif de sang avec beaucoup de talent. Lorsque sa gorge
s'enflammait trop, il emmenait à l'écart un humain dans son service.
Personne ne se posait de questions sur ces disparitions.
Vampire. Don du ciel ou malédiction ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen
Admin & Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 1443
Localisation : Forks

This is my story
That's what I am: Stupid Shiny Volvo Owner
MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Dim 6 Déc - 0:14

Je n'ai qu'une chose à dire : WAOH

Donc bien évidemment ta fiche est validée !
Bravo, j'ai adoré te lire

Je te laisse t'insinuer dans les rp, intrigues... etc, dès maintenant !

_________________________________________
.
Goodbyes are meant for lonely
people standing in the rain,
And no matter where I go
it's always pouring all the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://are-u-afraid.twilightlegend.net
Leah Clearwater
Modérateur & Louveteau


Nombre de messages : 324
Localisation : La Push

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Dim 6 Déc - 13:43

Bienvenue ^^ j'adore carrément ton histoire !

_________________________________________


Suis-je moins agaçante que Paul, maintenant ?
Bizarrement oui.
Ah ! Quelle promotion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Dim 6 Déc - 18:20

Leonardo Dicaprio !! (a)
*bave* Bienvenuue !
Revenir en haut Aller en bas
Vlad Dracul
Nomade du Monde


Nombre de messages : 18

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Dim 6 Déc - 20:42

Merci tout le monde, attention je suis pas commode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
Louveteau


Nombre de messages : 46

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Lun 7 Déc - 10:45

salut Dracula
bienvenue sur le fofo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmé Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 119

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Lun 7 Déc - 18:08

Bienvenue Dracul' =)

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 19

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Mar 8 Déc - 0:41

bienvenue

_________________________________________
*Je t'aimerai à jamais, Jasper....*



~ La famille avant tout ... ~
~ Attention à mes visions je vous surveille ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vlad Dracul dit Dracula   Aujourd'hui à 5:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Vlad Dracul dit Dracula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue sur ll Are You Afraid ? ll :: 
PRESENTATIONS - Tell me Who You Are
 :: Les Validés :: Les Vampires
-