Bonjour et Bienvenue sur Are You Afraid !
C'est pas votre trcu de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia Emily Larsen
Hybride - Ni humain Ni vampire... C'est juste explosif !


Nombre de messages : 91
Localisation : Dans une petite cabane situer dans la forêt loin des humains

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].   Sam 28 Nov - 20:55

Trois jours. Oui, cela faisait trois journées complètes que notre petite hybride n'avait rien trouvé à se mettre sous la dent à part quelques pâquerettes et un peu d'eau. Inutile de préciser qu'elle avait faim. Très faim même. Et une irrésistible soif de sang lui brûlait la gorge. Que faire ? Aucun humain ne venait à cet endroit de la forêt. Sans doute à cause des rumeurs comme quoi des animaux étaient revenus dans la forêt et tuaient sans pitié les humains qui osaient s'y aventurer trop loin. Une seule chose à faire. Si les proies ne venaient pas à elle, elle allait venir à eux ! Prenant les premiers vêtements qui lui tombaient sur la main dans une malle qu'elle avait fabriquée elle-même et qu'elle avait posée dans sa cabane pour seul mobilier avec une malheureuse table en bois, un lit et une sorte de bassine qui devait servir de baignoire, la fillette retira quelques brindilles qui se trouvaient dans ses cheveux et se dirigea vers la forêt plus profonde.
Pourquoi allait-elle dans cette direction au lieu de se diriger vers la
ville des humains ? Elle ne savait pas elle-même. Son instinct guidait ses pas, comme si elle allait trouver la réponse en avançant dans la forêt qui s'assombrissait de plus en plus au fur.


- Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ... !

S'arrêtant quelques minutes plus tard près d'un arbre, la fillette semblait réfléchir à sa position. Il y avait tant de végétation qu'elle-même ne savait plus où elle allait. S'était-elle perdue ? Et si elle était condamnée à rester ici sans boire ni manger ? Finirait-elle par mourir ou bien était-elle trop monstrueuse pour avoir le droit de se reposer en paix ? Toujours est-il que la rouquine avait peur. Quoi de plus normal pour une gamine de cet âge-là ? Certes, elle avait toujours vécu seule et s'était vite habituée à la forêt et ses occupants. Mais même en apparence humaine, elle n'avait que sept ans. Et personne ne laisserait une petite fille de sept ans s'aventurer seule dans un endroit aussi sombre et dangereux. Et encore moins les petites filles de trois ans comme Lydia ! Surtout que dans cet endroit, il n'y avait pas le moindre signe de présence vivante. Même les animaux lugubres comme les chouettes ou les chauves-souris ne se faisaient entendre.

- Si le loup y était il nous ... Mangerait ! ~

Des larmes coulaient à présent sur son visage. La panique et la peur mêlées à ses angoisses habituelles lui avaient fait perdre le contrôle d'elle-même. S'asseyant par terre, la créature prit ses genoux dans ses mains et se recroquevilla sur elle-même. Pourquoi avait-elle suivit stupidement ses instincts, alors qu'en ce moment-même, elle pourrait être en train de faire un copieux repas ? Ou deux repas plutôt. Un repas qu'on pourrait qualifier entièrement végétarien et un autre de carrément cannibale. Après-tout, il fallait bien varier les goûts de temps à autre non ? D'où le fait que souvent la gamine se faisait deux repas à la suite. Mais dans cet endroit aucune trace de nourriture. Juste des orties, de l'écorce, des arbres et une multitude de végétation dont les feuilles étaient si hautes et si denses qu'on ne voyait plus le ciel.

- Est-ce ça ... Attendre la mort ?

Se laissant tomber en arrière, Lydia ferma les paupières et se laissa lentement aller à l'évanouissement. Elle aurait pu résister mais à quoi bon ? Elle savait que tôt ou tard elle finirait par ne plus avoir aucune force et mourir. Elle devait prendre ça comme une punition pour tous les humains qu'elle avait tué. Son visage aussi blanc que la neige semblait serein. La seule chose qui pouvait prouver qu'elle était encore en vie était son pouls assez faible mais toujours là. Elle avait beau être une hybride, son cœur battait, contrairement à celui de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
Louveteau


Nombre de messages : 46

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].   Sam 28 Nov - 22:55

Dans la forêt, on croise parfois des loups de la taille d’un homme.
Celui-ci est couleur sable, couleur inhabituelle pour un loup dans
cette forêt.

***Promenons nous dans les bois pendant que le loup n’y est pas, mais imbécile c’est toi le loup dans cette forêt !***

Je commençais ma patrouille habituelle en début d’après midi avec une (ridicule) comptine qui servait à éloigner les enfants des forêts sombres et mystérieuses… Mais je ne suis plus un enfant ! Second accomplis, je commença à me dégourdir les pattes vers mon premier point de passage.

***Ça m’a l’air plutôt calme aujourd’hui encore.***

Le seul plaisir que je trouvais aux patrouilles était le plaisir de pouvoir courir à volonté sans se soucier de se cacher ou de ne pas révéler son secret. Ainsi sentir le vent dans ma fourrure était ce que j'affectionnais le plus lorsque je courais dans ma forêt maternelle. L’écran de verdure défilait, les oiseaux chantaient, les senteurs boisées de la forêt venaient chatouiller mes narines de loup. Cependant quelque chose clochait dans cette harmonie. Quelque chose que je ne parvenais pas à identifier.

***Bah sûrement rien de dangereux quand on sait qui habite à La Push.***

Continuant sur mon sentier de patrouille je me laissais aller à tout cette nature enivrante qui me berçait peu à peu quand l’impression désagréable que quelque chose cloche me surpris de nouveau. Mais cette fois je sût ce qui me dérangeait : une odeur. Une odeur que je n’avais encore jamais rencontré ou plutôt à laquelle je n'étais pas habitué. Mon esprit accaparé par la forêt n'avait pas remarqué tout de suite, mais cette odeur me semblait étrangement familière. Succombant à mes instincts canins, je m'éloigna de mon sentier de patrouille pour aller déterminer d’où et surtout de quoi provenait cette odeur particulière. Peu à peu je m'enfonça plus profondément dans la forêt, atteignant un secteur que je ne connaissait pas. Mais l’odeur s’y faisait plus forte, puis devint nettement plus clair à mes narines de loup.

***Impossible ! A moins que…***

Sur cette pensée, j'accéléra et bifurqua sur la gauche, vers le point d’où émanait l’odeur. Quelques centaines de mètres plus loin je découvris ce qui me paraissait impossible : une fillette qui ne devait pas avoir plus de 7 ans, évanouit sous un arbre, probablement depuis un moment. La croyant morte je m'approcha mais découvris avec stupeur, ce qui confirma ma première hypothèse, : son cœur battait, elle était bel et bien vivante. Je m'approcha encore et renifla les vêtements de la fillette puis ses cheveux entremêlés qui étaient étonnamment soignés pour une jeune fille qui semblait errer dans cette forêt depuis un bon bout de temps.

***J’espère qu’elle n’est pas ce que je pense… Qu’elle n’est pas de SON espèce… C’est impossible !***

Percevant un mouvement de tête, je bondis en arrière à quelques mètres de la fillette qui semblait revenir à elle et commença à me fixer attentivement de ses yeux couleur ambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Emily Larsen
Hybride - Ni humain Ni vampire... C'est juste explosif !


Nombre de messages : 91
Localisation : Dans une petite cabane situer dans la forêt loin des humains

This is my story
That's what I am:

MessageSujet: Re: J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].   Dim 29 Nov - 12:39

Des reniflements. Voilà ce qui m'avait réveillée. Quelqu'un, ou plutôt
quelque chose était en train de sentir mes vêtements et mes cheveux.
Concentrant le peu de forces qu'il me restait, j'essaya de me redresser mais ne parvint qu'à bouger légèrement ma tête et à
entrouvrir mes yeux. Une sorte d'animal que je prit au départ pour une
sorte de grand chien à cause de sa couleur sable venait de faire un
bond en arrière quand il croisa mon regard. Avait-il peur de moi ?
Observant attentivement Le jeune homme, je fut obligée de constater que
la bête qui se tenait devant moi n'était ni un chien ni un de ces
charmants et stupides animaux de compagnie que les humains
séquestraient chez eux mais bel et bien un loup. Et à part quelques
exceptions dans des zoos ou des cirques, aucun homme n'avait réussit à
les apprivoiser. C'est justement ça qui faisait toute la différence
entre moi et les humains. Non seulement je ne ressentait aucune
peur face à cette créature sauvage, mais en plus, j'était rassurée
de le voir. La seule chose qui m'effrayait était de se dire que le loup
risquait de l'abandonner ici.

Rassemblant à nouveau mon
énergie comme s'il avait s'agit d'un effort considérable, je
tendit mon bras en direction du modificateur pour lui montrer que je
ne lui voulait aucun mal et que je n'avait pas peur de lui. Mais
peut-être prendrait-il cela pour une agression.


- N'est... n'est pas peur.


Ces
quelques paroles à peine audibles venaient de sortir de ma bouche au
prix d'un dernier gros effort. Et déjà, je commençait a sentir la
fatigue me rattraper. Mon bras tout engourdit retomba sur mon ventre
comme s'il n'avait s'agit que d'une vulgaire poupée de chiffon et mes
paupières se refermaient toutes seules. Moi, de mon n'habitue était si
résistante et avait toujours vécu seule dans la forêt était vraiment
faible d'un coup. Certes, mon don permettait de communiquer avec les
animaux par des sortes d'images mais qui avait dit ces mots sans
utiliser son aptitude tellement de moi qui était affaiblie. Et je savait
très bien qu'aucun animaux ne pouvait comprendre le langage humain.
Peut-être qu'en voyant mon sinistre état, la bête finirait par m'achever ou m'emmener de la nourriture.
Mais les loups étaient carnivores, ce qui était contraire à moi qui
était à la fois végétarienne et cannibale. Donc dans tous les cas, je
n'aurait aucune chance de m'en sortir. A moins qu'un miracle ne se
produise.


- Je...j'ai faim...

Une
phrase interrompue. Rien que mes deux mots étaient durs à prononcer.
Pourquoi j'avais été si stupide ? Jamais je n'aurait du suivre mon
stupide instinct lui disant de s'enfoncer dans les bois. J'aurais du
au contraire me rendre en ville et vider une personne mauvaise de son
sang. Car oui, le monde ne manquait pas de gens mal intentionnés et je choisissait mes proies. Jamais je n'avait fait de mal à
plus faible que moi. Je m'en était toujours pris à ceux qui faisaient
souffrir les animaux, qui profitaient des autres ou qui avaient commis
des actes irréparables selon moi. Parfois, il m' arrivait même de
ressentir un certain plaisir de juger moi-même des gens horribles
comme les fourreurs, les criminels, les pédophiles ou autres
malfaiteurs. Mais quand je n'avait rien d'autre à me mettre sous la
dent, j'étais contrainte de m'en prendre à des personnes qui
n'avaient pas commis des actes trop graves, ce qui faisait de moi
essayait au maximum de retenir ma faim. Et cette fois-ci que avait été
trop loin. Au moins, si je survivait cela me permettrait de tester mes limites. Et si je succombait, je ne manquerait à personne et
serait moi-même punie d'être une si odieuse créature. Car la véritable
source de tous les meurtres que j'avais été obligée de commettre
était ma naissance.


- Du... du sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
Louveteau


Nombre de messages : 46

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].   Mar 1 Déc - 22:28

À présent à distance raisonnable de la fillette, qui apparemment était sortie de son évanouissement, je pus l'observer plus attentivement et sous toutes les coutures cette fois-ci. Elle avait les cheveux emmêlés avec diverses feuilles et branches de la forêt, ses vêtements étaient salis par la terre sur laquelle elle était sans doute tombée en s'évanouissant. Je remarqua également la chose qui m'avait tout d'abord surpris : son cœur battais. Faiblement certes et cela sûrement à cause de son extrême état de fatigue, mais il battait néanmoins. Après avoir remarqué ces détails pour le moins surprenants, je vis la fillette lever le bras vers moi en disant d'une voix à peine audible pour des oreilles humaines mais que des oreilles de loup percevaient parfaitement :

- N'ais... n'ais pas peur.


Elle n'avait donc pas mangé depuis un sacré bout de temps pour être dans un tel état ! Et allez savoir ce qu'une fillette qui ne devait pas avoir plus de sept ans faisait dans cette forêt toute seule ! Sur ces interrogations, la gamine murmura d'autres paroles tout aussi inaudibles que les précédentes pour des oreilles humaines :


- Je...J'ai faim...


Si elle me livrait la suite de son message je pourrais probablement lui sauver la vie ! Encore fallait-il qu'elle soit suffisamment forte pour me dire ce qu'elle voulait et que ce ne soit pas difficile à trouver. Montrant apparemment son dernier effort la fillette prononça ce qui pourrait être ses derniers mots :


- Du... du sang...


j'en resta ébahie (intérieurement du moins car son apparence de loup n'était pas vraiment lisible d'expressions de toute sorte). Cette fillette se nourrissait de sang ! cette gamine qui paraissait avoir sept ans était probablement une hybride ou une enfant immortelle ! Je repris forme humaine et m'accorda quelques instants de réflexion.

***Dépêche toi de réfléchir sinon cette gamine va y rester ! Tu ne peux pas lui servir d'humain alors que peux-tu faire ?! Probablement pas la laisser mourir sans rien tenter.***

Après cette réflexion, je me mis à agir :

-Tiens, bois, dis je après m'être entaillé le poignet pour que la fillette comprenne que je voulais la sauver en la nourrissant de mon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].   Aujourd'hui à 8:43

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai faim. Je mangerais bien du Pudding... En fait non. [PV Jacob].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forks :: 
Parc d'Olympic; Green is Cool !
 :: La Forêt
-