Bonjour et Bienvenue sur Are You Afraid !
C'est pas votre trcu de suivre les livres à la lettre ? Tant mieux... Nous non plus !

ll Aro - Sam Uley - Charlie Swan - Mike Newton - Jessica Stanley - Eric Yorkie - Caius - Marcus - Alec - Sulpicia - Embry - Quil ll

!! DISPONIBLES !! Et pleins d'autres encore.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Ven 2 Oct - 2:22

Ah... Port Angeles ! Ses boutiques et ses bars, son port joliment décoré, ses ruelles terminant en cul de sac et ses humains qui s'y perdent...

Le paradis.
Quoi que, le jeu n'est pas trés fair-play, je gagne d'ordinaire à chaque fois contre ces humains, mais là c'est me faciliter la tache beaucoup trop, ça n'est que mon humble avis enfin...

Je ne comprendrais jamais tous ces imbéciles qui se prétendent de notre race et qui jouent aux gentils petit humain. Ils me font honte, et si je pouvais les vider un à un, je le ferais. Stefan le premier d'ailleurs, cet abrutit qui joue au bon samaritain je n'sais où en ce moment, il m'agace, me tappe sur le système, tout ce que vous voulez, vous avez saisit le principe là, c'est bon ? Parfait.

Le dernier humain était assez drôle à voir, enfin pitoyable à mon sens mais attrayant. La tête qu'il faisait quand il s'est rendu compte qu'il n'y avait aucune issus au bout de la ruelle dans laquelle je l'ai pourchassé. Tout bonnement génialissime ! Du grand Art ! J'aime tant voir leur visage quand ils comprennent. Ils doivent penser devenir dingue non ? Ils savent qu'ils vont mourir et là... Quoi ? Ils se disent qu'ils ont un vampire en face d'eux ? Nan mais franchement ! Qui croirait à cette connerie hein... ? Eux.

J'ai envie d'une fille cette nuit, je passerait un agréable moment avec elle pour ensuite la boire tout entière. Bon ça sera pas de chance parce que j'aurais encore à changer mes draps mais ce n'est qu'un pauvre détail face au reste. Le reste est succulent.
Je vous parlais au début, des bars de Port Angeles. Oui, il y en a quelque uns pas loin des berges. Les enseignes clignotent dans des tons rougeoyants, tout pour me mettre en appétit. Me voilà à l'intérieur.

La blonde là. Oui celle-là. Parfaite. Mais regardez-moi cette putain de veine qui bat à plein régime sous la peau quasi translucide de sa gorge ! Elle danse, elle a une merveilleuse odeur. Je souris instantannément face au futur délice qui va être mien dans les prochaines heures.
Une fois près du bar, d'où je ne la lache pas des yeux, je me concentre, trois fois rien, maintenant c'est aussi simple que bonjour de faire ce que je m'apprête de faire.

* Je vais m'arrêter de danser... Et je vais... Rejoindre le jeune homme brun au bar *

Et paf ! Vous voyez ? Je me retourne entendant déjà ses pas qui quitte la piste de danse, se dirigeant vers ma silhouette, désormais de dos. Machinalement je pousse le tabouret à mes côtés pour qu'elle y vienne sauf que ca ne se passe pas exactement comme prévu.

Je serais toi je dégagerais tout de suite.

Siffle-je au grand brun qui vient de prendre la place destiné à la demoiselle. Perdant tout le contrôle sur la machination de l'esprit de cette fille, elle retourne danser comme si de rien était. Je vais saigner cet espèce de con !

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Dim 4 Oct - 20:10

Cette journée avait constitué l'apogée de ma nouvelle vie, je ne pouvais pas encore exprimer ce que je pouvais ressentir mais je le ressentais et je n'aimais pas sa du tout! Ma famille me manquais déjà, qu'allais-je faire pendant des années sans eux? Non je ne devais plus y pensée, *pense à ta faim Emmett à ta faim* me disais-je sans m'interrompe, je ne devais pas perdre de vue ce que je voulais faire, je ne pouvais pas revenir sur mes pas, s'était trop tard...

Le seul endroit assez sur pour l'instant restait Port Angeles, je devais m'y rendre pour me protéger du regard de ma famille et des sentiments que j'aurais pu ressentir en voyant des objets qui me rappèlerais leur présence... Je marchais dans les bois incapable de franchir la barrière qui séparait la rue du bois. Mon bagage était constituer de peu de chose, de deux simple chandail, de deux pairs de jeans et de ma tuque préféré, je n'avais pas été capable de la laisser la, déjà mon chandail me manquait, seulement j'avais esseyé de laisser mes souvenir gentil derrière moi.

Je marchais toujours dans les bois quand j'entendis un bruit plutôt commun, un bar peut-être?? Une question me vint tout de suite à l'esprit, pensez-vous que les vampires puissent être soul? Comme je n'avais jamais vraiment fait l'expérience et que notre famille n'avait jamais vraiment été basé sur l'alcool je ne pouvais pas connaitre la réponse... Seulement j'allais très bientôt la connaitre. J'avanca sortant du bois, c'était belle et bien un bar. Je marcha jusqu'a celui-ci, évitant d'observer mon reflet dans la glace, une fois que je fut entré je commanda une bière, tout ce qu'il y avait de plus simple quoi! Sans réfléchir je la calla d'un seul coup, je pouvais déjà sentir le bien fou que ce liquide froid procurait a mes veines et à mon corps.

J'observa les alentours seulement curieux d'y découvrir quelque chose qui pourrait me sembler encore interessant. Je vit une jeune blonde plutôt appétissante, qui me rappela d'ailleur que je mourrais de faim, il fallait que je boive. Je me retourna sur mon banc pour ne plus la voir, je ne pouvais pas me résoudre a boire une personne, pourtant je ne pouvais pas m'arrêter de pensée que j'en avais envie, je m'étais promis qu'en quittant cette maison j'allais faire tout ce qui était interdit, j'allais vivre en quelques mots plus bref!

Bref, je me leva de mon banc pour m'approcher un peu plus de la piste de dance, prenant un banc qui me paraissait beaucoup plus près, un banc qui était à deux mètres d'un autre vampire si je ne m'abuse.

Je serais toi je dégagerais tout de suite.

Me siffla-t-il... esseyait-il de me faire peur ou s'était simplement une petite illusion que je me faisait? Non, il esseyait belle et bien de me faire peur, pauvre con! Il ne comprenait pas sa situation, le pauvre... Je tourna ma tête dans sa direction incapable de contenir ma colère, j'étais en veine pour me battre ce soir, je lui aurait cassé la gueule volontié.

Je serais toi je me fermerais la gueule!

Dis-je serrant ma machoire de plus en plus... Je devais retenir mes poings pour ne pas qu'ils partent et le frappe maintenant, cette imbécile devait sûrement faire partit des vampires suicidaire et maso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Lun 5 Oct - 0:48

La "bête" - Oui appelons-le comme ça vu la carrure - me toisa du haut de son tabouret qui allait, semble-t-il céder sous l'imposante présence de son occupant.

Je serais toi je me fermerais la gueule!

Alors c'était vrai ? Il y avait bien des fous furieux qui essayaient de se contenir dans cette bourgade pitoyable, coin plus paumé des Etats-Unis tu meurs putain. J'avais entendus dire que certains de notre race qui s'essayaient au régime "végétarien" possédaient d'étranges pupilles caramels, voir tirant sur le doré. Jusqu'ici j'avais ris de ces imbécilités dont Stefan m'avait fait part il y a de ça quelques temps, mais je dois bien avouer qu'il avait donc raison. Alors me voilà en face d'un taré ! Nan mais franchement, vous avez souvent vu un tigre se mettre au lait de vache ? Un lion aux paquerettes ? NON et non ! Je ne comprendrais jamais cette foutue idée qu'ils ont dans la tête de vouloir se renier.
Je suis un vampire, je tue ces humains imbéciles, c'est une donne, un fait, pourquoi m'en empêcherais-je ? Ridicule.

Un sourire faux étira ma bouche toute entière, la tirant vers le haut, je trouvais que j'avais un air machiavélique de cette façon, les humains eux le sentaient autrement, ils étaient irrémédiablement attirer par cet attrait qui m'était d'un naturel infini.

Oh oh... ! Un rictus brisa ma voix sur la fin.
Tu me plais déjà toi.

Mes pupilles noires se rétrécicèrent au fur et à mesure que je me concentrais sur lui. Interessant...

Tu dois avoir une vie sacrément ratée pour ingurgité cette... Ce... Je faisais la grimace d façon hautaine et choquée par le liquide en face de moi. Trés précieux parfois je suis.
Ce truc. Terminais-je en faisant cilqueter l'ongle de mon index, dur comme du diamant, contre le verre en cristal.

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Mar 6 Oct - 1:21

Bon d'accord je l'avouais, pas très commode pour commencer une conversation mais j'avais les boules et j'avais belle et bien l'intention de faire payer ce connard et son arroguance, ce genre de mec m'avais toujours énervé pour une raison que j'ignorais d'ailleur toujours, il se croyait tellement supérieur qu'il en faisait pitié.

Je serais toi je me fermerais la gueule!

J'avais entendu parler d'une famille de vampire qui mordait des êtres humains sans aucune retenue se disant qu'il en avait besoin pour vivre, j'aurais aimé être comme eux, boire du sang comme je le voulais, ne pas m'empêcher, ne pas mourir de faim parce que j'avais encore oublié de chasser, je voulais pouvoir satisfaire mon envie de sang sans avoir à courir partout. J'avais envié cette famille un nombre tellement élevé de fois que je ne les comptais même plus. Maintenant j'étais près de l'un d'eux et je ne ressentais rien, je n'avais aucune compassion nis adoration pour eux, ce jeune homme me faisait nis chaud nis froid. Je tourna le regard observant autour de moi le beau et magnifique festin qui s'y dressait, un nombre incalculable de fille s'y trouvait, là, devant moi, sur la piste de danse... Je n'avais qu'une simple envie, c'était de partir et d'en prendre une par la gorge et de la boire sans aucun remord.

Un sourire horrible étira ses lèvres parfaite dans toute leur splendeur, les vampires et leurs perfections, sa ne m'avait pas complètement
manqué. Il paraissait tellement méchant, pourquoi n'en avais-je pas peur? Je ne comprenais pas pourquoi mais j'allais finir par le découvrir.

Oh oh... !
Un rictus brisa sa voix sur la fin.
Tu me plais déjà toi


Ses yeux se rétrécirent à mesure qu'il m'observait... Moi, je me contentais de regarder ailleur ne voulant pas voir sa tronche horrible.

Tu dois avoir une vie sacrément ratée pour ingurgité cette... Ce...
Il faisait la grimace de façon hautaine et choquée, mais pourquoi faisait-il sa?? Plus princesse que je croyais ce vampire.
Ce truc.
Termina-t-il en faisant cliqueter l'ongle de son index, dur comme du diamant, contre mon verre en cristal.

Je respira profondément, pourquoi fallait-il que tout revienne à ce que je faisais, qu'il ne remarque rien et qu'il continue son charabia... Ce pauvre con prétencieux croyait vraiment que j'allais lui répondre? Jamais! Je plongea mes yeux dans les siens doucement cherchant une réponse quelquonque... Mais a quoi? Je retira mes yeux des siens puis je lui répondit d'un air détaché mais bref:

- Ce n'est que pour me rinsser la bouche avant le vrai jeu...
Dis-je en poussant mon verre avec mon doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Ven 9 Oct - 14:49

Voilà qu'il me regardait d'une façon bien étrange... Quoi ?! Qu'est-ce qu'il avait ? Moi j'avais quelque chose !? Raaaah ! Je déteste ce genre de situation !

Ce n'est que pour me rincer la bouche avant le vrai jeu...

Hum... Alors comme ça le gentil petit vampire aux yeux dorés ( ridicule d'ailleurs, sérieusement vous avez déjà vu quelqu'un avec des yeux jaunes/or ? Non ! Bah voilà. ) souhaitait basculer du côté des méchants ? Evidemment... Je me ferais un plaisir de l'y aider.

Vraiment... ? Demandais-je affable.
Hum... Et bien... Je dois dire que tu viens de me faire perdre ce qui devait être ma prochaine boisson - Fis-je en désignant du menton en un geste gracieux la pouffiasse blonde qui se déhanchait sur la piste encore et toujours - Tu m'en doit une.. Hum... ? Même deux, j'ai encore plus soif maintenant, plus je suis irrité plus j'en demande. Expliquais-je avec mon fameux sourire qui me donnait un air de dérangé mental.

Je lui jetais un coup d'oeil, il m'observait bien bizarrement. Quoi ? Vivait-il toujours dans son monde de bisounours ou bien ?

Et toi... ? Je vois que ton régime si particulier n'a pas l'air de convenir à merveille. Tu as bien raison, allons nous amuser toi et moi ! Ce bar regorge deboissons enivrantes... Et je ne parle pas d'celles-là. Terminais-je en désignant les alcools forts disposés sur le bar en bois où nous nous tenions.

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Lun 12 Oct - 0:34


Ce n'est que pour me rincer la bouche avant le vrai jeu...

Ma vie était pénible d'une certaine manière, en quittant ma famille j'avais cru qu'elle changerait, j'allais tout faire pour qu'elle ne revienne plus comme avant, pour l'amour et la pitié était totalement finit!

Vraiment... ?
Demandit-il affable.
Hum... Et bien... Je dois dire que tu viens de me faire perdre ce qui devait être ma prochaine boisson -
Fit-il en désignant du menton d'un geste gracieux la pouffiasse blonde qui se déhanchait sur la piste encore et toujours - Tu m'en doit une.. Hum... ? Même deux, j'ai encore plus soif maintenant, plus je suis irrité plus j'en demande. Expliqua-t-il avec son fameux sourire qui lui donnait un air de dérangé mental.

Pensait-il vraiment qu'il me faisait peur, un chaton ronronnant ne m'aurait pas parru aussi méchant, pauvre type!

Et toi... ? Je vois que ton régime si particulier n'a pas l'air de convenir à merveille. Tu as bien raison, allons nous amuser toi et moi ! Ce bar regorge deboissons enivrantes... Et je ne parle pas d'celles-là.
Termina-t-il en désignant les alcools forts disposés sur le bar en bois où nous nous tenions.

J'observa autour de moi doucement, j'avais réellement dépassé les bornes à boires de l'alcool, c'était pitoyable et complètement dénué d'habitude vampirique... Je tourna mon regard vers celui du petit brun puis je lui répondit:

- Tu à raison... Amusons-nous...
Dis-je en me levant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Mar 13 Oct - 23:46

Après avoir épier les moindres recoins de la console du bar, observant d'un air presque impassible les différentes bouteilles de je ne sais quel alcool tout autant dégueulasses les uns que les autres, il se décida à tourner sa grosse tête dans ma direction. Je songeais que ce mec devait faire mal... Si tant est qu'il sache être réellement méchant.

Tu a raison... Amusons-nous...

A ces mots il se leva, j'entendis le tabouret se craqueler par la force le quittant soudain, un immense sourire se créa sur mes lèvres fines, je le suivais alors que nous nous frayons un chemin à travers les corps magnétiques, dansant et dont l'odeur du sang suintait par tous les pores.
A le voir agir je compris qu'il n'avait pas du toucher à un humain depuis pas mal de temps, il s'y prenait mal, affreusement mal. Ca n'était pas du simple bétail à chasser là ! Il s'agissait de persuasion et de malice. Sans quoi on pouvait dire adieu à son déjeuner..
Je le laissais observer autour de lui, hésitait-il à agir ? Si ca n'était que ça il lui fallait une âme charitable pour l'y pousser... Je me révélais être cette âme charitable avec plaisir... ! Etonnant pour quelqu'un qui en est dépossédé pourtant, non ?

Une jeune brune attira mon attention, une chevelure mi-longue lui arrivant sous les épaules, elle dansait les yeux fermés, bougeant sa tête de part et d'autre. Souriant, je me dirigeais droit vers elle, mon numéro de charme en place avant de poser mes mains sur ses hanches sans lui avoir demander aucune permission.

Charmante... Sussurais-je.

Et tu es ? Me demanda-t-elle amusée, l'acool l'aidant à avoir ce genre de réaction.

Tout c'que tu veux qu'je sois. Répondais-je un sourire en coin.

Elle rit, laissant sa tête retomber en arrière avec grace, emportant ses cheveux en même temps dans un geste aérien, dévoilant pleinement sa nuque et sa jugulaire qui battait fort sous la peau. Pas maintenant, pas pour moi.

Lorsqu'elle me regarda à nouveau, arrêtant de rire, je plantais mes yeux dans les siens et murmurais :

Maintenant tu vas me suivre et prendre ma main...

Hein ?

Maintenant tu vas me suivre et prendre ma main... Répétais-je.

Je vais te suivre... Déclara-t-elle comme un automate. Et prendre ta main. Dit-elle tout en agissant. Sa paume se place contre la mienne. Je l'emmenais hors de la foule où les gens dansaient encore, et jetais un coup d'oeil à Emmett, un sourire aux lèvres, lui faisant signe de me suivre.

Je poussais la porte de service, derrière le bar, qui menait dans une étroite ruelle, où les poubelles étaient entassées ça et là sur la gauche. J'attirais la fille contre le mur et entendis la porte de service se refermer après quelques secondes, Emmett m'avait donc suivit.

Où je suis ?! M'asséna la demoiselle, soudain dans l'incompréhension.

En effet si j'arrêtais de les hypnotiser ils se retrouvaient soudain là sans comprendre, comme si ils avaient eu un trou noir.

Mon cadeau te plait ?! Tadaaa... Demandais-je avec autant de gaieté que j'étais doté à mon nouvel ami. Le grand brun observa la fille d'une façon que je ne saurais dire puis me regarda avant de répondre...

La fille se plaqua contre le mur face à nous deux, terrorisée.

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Ven 16 Oct - 3:13


Tu a raison... Amusons-nous...

Sur ces mots je me leva et entrepris de me trouver une proix facile a chasser, certes je ne pouvais pas m'y prendre autrement que maladroitement, les seuls vrais espèce que j'avais chassé était des gazelle ou des ours, mes préférés! Bref, l'homme assis à mes côtés se leva et puis il commenca a marcher vers la piste de dance, il allait user de charme, je s'avais ce qu'était le charme certes je l'avais utiliser autrefois avec Rosalie, mais j'avais désormais l'impression de l'avoir réellement oublier, il y avait si longtemps que je ne l'avait pas utiliser que j'étais en quelques sortes rouillé. J'avais envie de mordre, oui de mordre une humaine et de me régalé de ce magnifique festin mais qui choisir, qui méritait de vivre ici plus qu'un autre? Il fallait que je choisisse ma vrai proix, une facile qui le méritera.

Je tourna les yeux vers le jeune homme qui m'avait en quelque sorte ''pris sous son ail'', il était vraiment très talentueux avec ses numéros de charme et ses belle démarche... Comment voulez-vous qu'une armoire a glace comme moi puisse être fluide et gracieux, non mais vous voulez rire! Bref je continua mon apprentissage, je s'avais qu'il pouvait m'être d'une très grande aide, pourquoi ne pas user de son imagination pour attraper moi même mes propres proix... Il la charmait en utilisant le regard qui tue, comme j'aime bien l'appeler, il l'observe et lui fait bafouiller tout ce qu'il désir, exelent!

Était-elle seulement au courant qu'elle s'apprétait a mourir, je ne crois pas en faite elle devait pensée qu'elle allait faire un aller retour droit dans la chambre de ce beau brun... Les jeunes filles qui sortaient en ville était tellement naïve, elles croient tout ce qu'on leur dit. Bref il lui fit répéter quelque fois qu'elle devait le suivre en lui prenant la main, elle rejeta cette option quelques fois mais elle finit par accepter, un sourire au lèvre mon ''nouveau copain'' me fit signe de le suivre hors de la vue de tout ceux qui pouvait devenir un peu trop curieux... Je laissa donc un bref délait entre nos deux marches puis je me dirigea au même endroit qu'il avait franchit quelque temps avant... Une fois sortit je les vit, attendant qu'il réagisse a mon arriver.

Mon cadeau te plait
?! Tadaaa... Demanda-t-il avec autant de gaieté que possible.

Je tourna mon regard vers la jeune fille complètement terrorisé, peut-être n'avait-elle pas compris avant maintenant elle avait fait le lien, elle allait mourir et je s'avais qu'entre mes mains elle n'avait aucune chance de s'en sortir... Elle était condamné. Je tourna pas la suite mon regard dans celui du brun puis je lui répondit:

Merci... Mais tu sais, j'aurais préféré apprendre à les manipuler seul.

La fille se plaqua contre le mur face a nous, elle était surement morte de peur, ohhh la pauvre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Dim 18 Oct - 2:27

    Une nuit de plus dans une vie éternelle, qu'est-ce que cela représente ? Rien du tout en effet mais ne nous étalons pas là dessus vous voulez bien ? Admirez donc avec moi ce reflet qui se dégage de ce miroir presque congelé par le froid éternel qui se fait ressentir sur ma peau mais qui heureusement ne m'atteint plus. Minuit passées, un vampire chasse à cette heure là normalement et moi qu'est-ce que je fais ? Je m'observe dans un miroir que quelqu'un a oublié devant une poubelle puante et désagréable. Même si ma beauté est éternelle et inimitable, il faut que je sois toujours beau. C'est important pour la chasse, très important même. Comment attirer une proie sinon ? Certes, il suffit de votre présence et du charisme que vous dégagez mais le physique et le fait d'être présentable joue beaucoup là dessus. Enfin bref, j'ai tendance à me lasser vite concernant le sujet de conversation et là je dois vous avouer que le piquant n'y est plus.

    Un soupir ennuyé avant de quitter les parages. Par où allais-je commencer ? Enfin la ville je l'avais déjà choisi. Port Angeles si je ne m'abuse ? C'est tout de même très ironique. Vous croyez que cette belle ville est remplie d'anges sérieusement ? Vous êtes trop naïfs dans ce cas. Mains dans les poches, cheveux complètement décoiffés et une veste en cuir...oui vous le voyez là ? Le beau blond aux allures de manequin et une geule d'ange ? C'est moi, James. Sérieusement, est-ce que quand on me regarde, je fais peur ? Peut-être que oui mais je pencherais plutôt pour le non, enfin quand je ne porte pas sur les lèvres mon sourire sarcastique et que mon regard deviant insistant et perturbant, là oui je fais peur, je parle de quand je suis normal comme maintenant. Les apparences sont vraiment trompeuses alors méfiez vous. Et cessez de croire que les légendes urbaines s'agissent de légendes et non pas de la vérité. Les humains sont idiots et on ne peut rien y changer mais après tout ce n'est que de la nourriture n'est-ce pas ? Vous croyez que je fais ça pour le plaisir ? Comme le dirait un ancien ami, on ne joue pas avec la nourriture. Cette époque est passée, où moi le rebel aux cheveux longs, pieds nus et torse nu m'amusait à tuer des êtres humains seulement pour faire passer le temps. Ce n'est plus du tout comme ça, j'ai mieux à faire dans ma vie. Leur accorder mon temps ? Non. Ils ne sont pas assez importants pour cela.

    Une odeur alléchante semblait vouloir que je la suive alors je n'ai fais que lui obéir. Cette bonne odeur m'emmena devant un bar d'où des odeurs de cigarettes, drogues et alcools s'y dégageaient. Typiquement humain. Leurs jours sont comptés alors ils s'amusent à en finir plus vite. S'ils veulent mourir plus tôt, ils n'ont qu'à m'appeler et je m'en chargerais gratuitement et sans le moindre problème, je ne suis pas difficile en plus. Avant que j'entre dans ce fameux bar, je sentis deux ou plutôt trois odeurs même si la troisième odeur était bien trop banale pour que je lui importe mon attention. Elles venaient de l'arrière du bar donc ce fut vers là que je me dirigeais. Mes yeux étaient encore rouges donc je me nourirais plus tard, ça ne pressait pas de toute manière. La première odeur m'était que trop familère et je n'eus pas besoin de voirs leurs visages pour que je sache que la première odeur appartienne à mon ami de toujours, Damon la corbeau noire. C'est comme ça que j'avais l'habitude de l'appeler car Damon a des capacités que moi même je ne posséde pas. Il peut se transformer en un corbeau malgré qu'il soit plus jeune que moi.

    Deux jeunes hommes me tournaient le dos tandis qu'une belle brune, humaine en plus me faisait face. Je me plaçais rapidement devant la jeune femme sans oublier de la tenir à l'oeil bien évidemment. J'avais compris que ce serait leur dîner et elle avait l'air effrayée donc faisons semblant de la rassurer un peu, vous voulez bien ? Je fis un sourire radiant à Damon et croisais mes bras sur mon torse. Mes yeux rouges se posèrent ensuite sur le nouveau ami - ou pas - de Damon. Un grand et costaud blond, très costaud d'ailleurs comparé à moi mais ce qui me frappa, fut ses yeux dorés. Je me méfiais de suite et me posta en position d'attaque laissant surgir mes canines. C'était ce qu'on appelle un végétarien, un vampire qui se nourrit de sang animal. Il appartient à la Famille Cullen, j'en suis sûr. En colère je regardais Damon qui comme toujours avait joué les irresponsables.

    - Qu'est-ce qui t'a pris hein ? Il appartient à la Famille Cullen, une famille de vampires végétariens. Ils vont tous débarqués s'il se trouve et ses abrutis sont nombreux. Tu veux qu'on se fasse tuer ou quoi ?


    La jeune femme venait de crier. Sur le coup de la colère, je me retourna vers elle et avec ma main la prit par le cou avant de briser celui-ci et jeter le cadavre de l'humaine devant les pieds des deux vampires.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Lun 19 Oct - 21:53

Merci... Mais tu sais, j'aurais préféré apprendre à les manipuler seul.

Hum ?! Amusant. Si il pensait que mon talent était donné à n'importe quel vampire... Laissons-lui ce plaisir. Les manipuler seul ? Et comment ? En leur parlant de la dernière équipe de football américain à la mode ? Hum ? Ridicule. Ce jeune homme avait besoin de quelques leçons de vie..

Je le vis faire un pas en avant, l'humaine d'autant plus appeurée de par le gabarit imposant de mon nouveau compagnon de chasse. J'adore cet air qu'ils prennent tous lorsqu'ils comprennent... Je trouve ça... Vivifiant !

La porte derrière s'ouvrit et je sentis un léger courant d'air balayer mes avants bras nus.

James... Claironnais-je en guise de bonsoir sans même me retourner, je savais trés bien que c'était lui et personne d'autre, je connais son odeur entre mille et puis ça n'était pas mon meilleur ami pour rien ( même si, je déteste cette etiquette, mais disons que c'est plus simple pour vous de comprendre les liens qui m'unissent à ce jeune homme aussi amusant et détraqué que moi ).

Ce dernier me fit face, un sourire rayonnant trônant sur son visage facétieux. Il croisa ses bras l'air de rien, puis se tourna vers le nouveau, le scrutant avec attention, il se retrouva un millième de seconde plus tard en position d'attaque, toutes canines dehors, j'haussais un sourcil, que lui prenait-il ? Avait-il peur de Monsieur Nounours ? Non, j'en doute assez, James n'a peur de personne. Il se retourna vivement vers moi, une mine en colère arrachant le sourire précédent :

Qu'est-ce qui t'a pris hein ? Il appartient à la Famille Cullen, une famille de vampires végétariens. Ils vont tous débarqués s'il se trouve et ses abrutis sont nombreux. Tu veux qu'on se fasse tuer ou quoi ?

Avant même que j'emmette un semblant de réponse la jeune brune se retrouva presuqe à nos pieds, gisant au sol, morte. Je l'observais, une moue déçu sur les lèvres. Quand ils sont morts ça n'est plus du tout amusant !

Pour en revenir au fait, je regarda James, avant qu'un rire tonitruant et moqueur m'échappa.

Depuis quand tu refuse une bonne bataille ? Dis-je avec amusement.
Les Cullen tu dis ? Hum... Ca n'me dis rien, et puis de toute façon je m'en fiche royalement. Tu devrais toi aussi. Dis-je plus sérieusement.
Et puis... Il me semble que notre ami aimerait un peu plus d'amusement. A croire que les écureuils ne lui convenaient plus ! Dis-je avec un sourire sarcastique au principal interessé, me tournant vers lui.

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Mar 20 Oct - 1:53


Merci... Mais tu sais, j'aurais préféré apprendre à les manipuler seul.

Certes oui je croyais pouvoir manipuler tout les humains qui me plairais, après tout sa ne devait pas être sorcié, tout les vampires possédaient un charme quelquonque et une beauté figeante, de quoi faire tomber les filles quoi! Je ne comprenais toujours pas pourquoi il trouvait amusant le fait que je veule apprendre sur lui, il était clair que je le trouvais doué et d'une manipulation exemplaire mais j'avais décidé de me laisser prendre au jeux.

Je fit un pas pars en avant, j'étais belle et bien décidé à boire le sang de cette vulgaire humaine, je voulais changer de vie et si je faisais le puceau qui n'à jamais touché à plus d'une seul fille j'allais perdre à coup sur de vue le but que je m'étais fixé.
La porte s'ouvrit doucement en un seul battement, je ne pris même pas la peine de me retourner pour voir qui s'était, j'étais préocupé à autre chose si vous voyez ce que je veut dire.

James...
Claironna-t-il. Merde, il ne manquait plus que lui, certes j'avais trouvé l'autre quelque peu bizzare et ventard, j'aurais dû me douter que ce genre de numéro ne vient jamais seul. Aimer le premier, ce... mais ce qui? Je ne connaissait même pas son nom! Enfin bref, j'avais appris à aimer celui au cheveux brun lustré, mais James j'allais mettre un bon moment avant de m'y habituer.

Ce dernier observa l'homme au cheveux brun avec un sourire que je n'avais jamais vraiment vue sur son visage, pouvait-il vraiment sourire? Bref, passons sur ce sujet, son ''sourire'' me parru disparaitre complètement lorsqu'il tourna son regard vers moi, pauvre con! Je sortis immédiatement les crocs pour me défendre... Je n'allais tout de même pas me laisser faire par un minuscule vampire blond, non sa jamais! Il se retourna vers l'autre jeune homme puis d'un air bougon il lanca:

Qu'est-ce qui t'a pris hein ? Il appartient à la Famille Cullen, une famille de vampires végétariens. Ils vont tous débarqués s'il se trouve et ses abrutis sont nombreux. Tu veux qu'on se fasse tuer ou quoi ?

Avant même qu'il n'est eu le temps de répondre, la jeune femme reposait à mes pieds, il venait de gâcher mon premier repas en tant que carnivore, il allait me le payer...
Je me retourna vers le vampire brun incapable de cacher ma surprise a son rire.

Depuis quand tu refuse une bonne bataille ?
Dit-il avec amusement.
Les Cullen tu dis ? Hum... Ca n'me dis rien, et puis de toute façon je m'en fiche royalement. Tu devrais toi aussi.
Dit-il plus sérieusement.
Et puis... Il me semble que notre ami aimerait un peu plus d'amusement. A croire que les écureuils ne lui convenaient plus !
Dit-il avec un sourire sarcastique à mon intentions, se tournant vers moi.

Heureusement qu'il n'était pas tous idiot comme ce James, il croyait que j'allais tout bonnement trainer avec des vampires suposément méchant fouteur de trouble pour m'amuser ou parce que je les trouvais sympa... S'était absurde. Je me tourna vers mon ''nouvelle ami'' à la chevelure brune puis je lui dit un sourire au lèvre:

- Ce jeune Emmett ne veut que s'amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Traqueur Sanguinaire


Nombre de messages : 26

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Jeu 12 Nov - 2:19

Ce jeune Emmett ne veut que s'amusé.

M'interrompant dans la discussion que j'entrenais avec James, je me tournais vers lui, un immense sourire brisant ma bouche si souvent insipide. Je m'avancais vers lui tandis que j'entendis James grogner ou soupirer, ou que saurais-je encore.

Ah oui... ? Bien. Décrétais-je.
Je suis le parfait compagnon de jeu. Lancais-je triomphant, un air amical sur le visage, des yeux rieurs, une mine candide et joueuse hantait mes traits.

Je me tournais de nouveau vers James qui m'observa durement, il n'aimait pas que je puisse désirer enrôler d'autres avec nous, une sorte de, jalousie amicale ni plus ni moins. J'haussais les épaules à sa réaction et refis face au nouveau que je trouvais pour le moins plein de promesse d'avenir.

Joins-toi à moi et allons nous amuser ! La fête te semblera constante à mes côtés, c'est un fait, tu le constateras pas toi même c'est évident. Dis-je avec un sourire malveillant.

Un nouveau grognement sortit de la gorge d'un James devenu furieux par ma proposition, je me retournais et constatais que ce dernier avait déguerpis dans sa colère toute neuve. J'haussais les yeux et retournais à mon nouvel ami.

Alors ? Qu'en dis tu l'ami ?

_________________________________________
" You're Dead Dude, Get over it "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Buveur de Sang [ Cullen ]


Nombre de messages : 157

This is my story
That's what I am:
MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Sam 14 Nov - 5:50


Ce jeune Emmett ne veut que s'amusé.

J'avais sûrement sortit la bonne chose puisque le brun se tourna vers moi un sourire fandant ses lèvres parfaitement sculté, je lui fis un sourire tout aussi significatif puis j'entendis James soupirer, pauvre idiot, incapable d'accepter le changement!

Ah oui... ? Bien.
Décréta-t-il.
Je suis le parfait compagnon de jeu. Lanca-t-il triomphant, un air amical sur le visage, des yeux rieurs, une mine candide et joueuse hantait ses traits.


Aussi étrange que cela puisse paraitre je ne doutais pas une seconde qu'il puisse être le parfais partenaire de jeux, il possédait la cruauté et l'arrogance requise pour être le parfais stéréotype de l'emploi, je s'avais également qu'il n'allait pas hésiter pour m'apprendre tout ce qu'il s'avait, peut-être deviendrais-je un jour comme eux.

Joins-toi à moi et allons nous amuser ! La fête te semblera constante à mes côtés, c'est un fait, tu le constateras pas toi même c'est évident.
Dit-il avec un sourire malveillant.

Je souris à cette seul pensée, je pourrais maintenant rêver de ce qui est interdit, je pourrais maintenant prendre tout ce que je désirais hélas il y à bien longtemps, finit la retenu bonjour la nouveauté!

Alors ? Qu'en dis tu l'ami ?

Il voulais vraiment savoir ce que je voulais?? Oh mon dieu, une première pour moi! Je souris avec assurance puis je tourna légèrement les yeux pour voir James mais il n'était plus la, peut-être avais-je été un peu trop distrait pendant quelques temps. Mes yeux se posèrent par la suite sur la jeune fille que m'avait offert Damon puis je souris encore une fois.

- Apprend moi ce que tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]   Aujourd'hui à 5:02

Revenir en haut Aller en bas
 

La cruauté est le remède de l'orgueil blessé [ Emmett Cullen & James Witherdale ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Outside Of Forks :: 
Port Angeles; USA
 :: Les Ruelles
-